2005 : SECONDE CAMPAGNE DE MOULINAGE AU MOLIN DE VINCENT : Précocité, huiles d'exception et ambiance joyeuse

En raison de la forte sécheresse de l'été la saison du moulinage a démarré précocement en 2005 : dès le 10 Novembre les oléiculteurs ont commencé à apporter leur récolte au moulin de Brès. Pour répondre à la demande et écraser cette belle quantité d'olives variées et gorgées d'huile la machine a dû tourner presque jours et nuits jusqu'au 6 janvier. Même la neige n'a pas arrêté les cadences infernales ! Aux utilisateurs de l'année précédente, presque tous revenus avec leurs productions, se sont ajoutés de nombreux autres oléiculteurs attirés sans doute par la bonne réputation de ce sympathique petit moulin. Comme l'an passé donc, gros producteurs ou petits récoltants amateurs, également bien accueillis et traités, ont partagé la bruyante mais chaleureuse et odorante ambiance du moulinage.

Quand on demande aux mouliniers ce qui, selon eux, a marqué cette campagne, ils répondent d'abord, en grands professionnels, que les huiles produites cette année sont d'une qualité exceptionnelle, en particulier par l'ampleur de leurs arômes. Ils se réjouissent d'avoir produit de véritables huiles de spécialité, la " blanche de Paysac " et la " Négrette ", des variétés locales, mais aussi une belle et subtile picholine réalisée avec des olives venues du Gard et bien d'autres encore également savoureuses et fruitées, affirmations que quelques professionnels de la gastronomie de haut vol passant par là confirment à l'envi.
Volontiers dans une démarche de communication, Dominique a aimé faire visiter son moulin à tous les élèves d'une classe venue de Lablachère suivre in situ une originale et pertinente leçon de géographie.

Enfin le labeur, les soucis et la fatigue de cette longue campagne ont trouvé chaque jour leur réconfort dans la convivialité de l'ambiance, le bon esprit et la reconnaissance des usagers. Après avoir goûté l'huile on l'a souvent testée dans une poêle en y cassant des oeufs bien frais... un délice, généralement accompagné d'un petit vin nouveau ou de la cartagène-maison joyeusement partagés.

C'est confirmé, Lo Molin de Vincent est devenu un véritable lieu de vie et de rencontre. Et pourquoi pas, dans le futur, des week-end organisés sur le thème de l'huile d'olive primeur ? Un projet en gestation pour Violette et Dominique... A l'an qué vén !